ArborealARBOREAL

Une écluse de clarté
A ma vue s’ouvre
Clarté qui se déploie
Comme la chevelure
D’une fée au matin
Quand la spirale des vagues
A l’aurore de mes envies
Tressées d’amour
A fendre les digues de mon cœur
Déroge à la raison

Les arbres drapés
Du tissu de l’aurore
Lorgnent vers le ciel luminescent
Comme pour interpréter
Le songe des étoiles
Avant la chorale matinale des oiseaux

Maggy De Coster
25 Janvier 2008



Corps étalés sur le sable mouvant
Dans la vaporescence du matin
Dilution des pensées dans les accords des saisons
Parade des oiseaux-lyres
Sous un ciel de jade
Énigme des passions qui surgissent
Dans la pétillance des cœurs
Épisode à insérer dans les vertèbres du temps

Maggy De Coster



Les roses du matin
Ne sont pas écloses
Dans la prairie qui borde le Manoir
Seuls les bleuets y règnent victorieux
Et les heures défilent
Entraînant sa cohorte de défaite
Pour les infatigables jardiniers
Arracheurs de mauvaises herbes
Et de pousses stériles

Viendra le jour où germeront
Les semailles de la victoire

Maggy De Coster



Plaine endormie
Après l’averse
Journée perdue

Des pas rythmés
Sur le plancher
Sommeil léger

Des pans d’espoir
A ciel ouvert
Au clair matin

Formes fragiles
Tiges grimpantes
En terme ferme

Un ange passe
Des idées naissent
La lumière luit

Dans le creux des vagues
Logent les pensées
Des enfants perdus

Maggy De Coster
17 mars 2008

(poèmes aimablement envoyés par Maggy de Coster que nous remercions)

Le Site du Manoir des Poètes 

Le Site perso de Maggy DE COSTER